Ventilation en milieu industriel

Logo cetiatLogo ademe

Accueil > Réalisations

Réalisations

Optimisation d’une centrale de traitement d’air d’un bâtiment de santé

L’exigence sanitaire sur la qualité de l’air est très élevée dans le milieu médical : il est indispensable d’assurer un taux de renouvellement d’air très important de manière continue, particulièrement dans les blocs opératoires. Pour cela, les bâtiments de santé utilisent des centrales de traitement d’air (CTA). Le taux de renouvellement d’air nécessaire varie entre 15 et plus de 50 volumes par heure. Cet air « neuf » doit être réchauffé ou refroidi selon la saison. Le fonctionnement des centrales de traitement d’air représente une consommation d’énergie importante et un coût élevé. Le responsable technique de la Polyclinique avait la conviction que des économies d’énergie de l’ordre de 15 à 20 % étaient réalisables assez rapidement. Il fallait effectuer un diagnostic énergie précis pour convaincre le Service Achat d’engager des investissements. Lorsque l’ADEME a lancé son opération « Objectif moins 20% » en Aquitaine, la polyclinique a alors saisi l’opportunité d’obtenir une subvention pour la réalisation du diagnostic. Il a résulté de ce diagnostic que le principal levier d’économie d’énergie était bien la CTA, qui pouvait être modifiée en permettant le recyclage de 70 % de l’air, réduisant le débit d’air neuf à traiter de 30 %. Par ailleurs les automates de régulation étant en fin de vie, il fallait les changer. La polyclinique en a alors profité pour intégrer des technologies pouvant améliorer sa consommation énergétique ainsi que les conditions d’opération dans les blocs opératoires.

Récupération de chaleur sur air extrait dans l’industrie pharmaceutique

Dans le cadre du Plan Directeur engagé en 2006, le site de Compiègne de SANOFI a repositionné l’énergie au cœur de sa réflexion. Le site a optimisé dans un premier temps sa consommation d’énergie :

  • adaptation du taux de brassage de l’air en fonction des besoins en accord avec les standards qualité ;
  • optimisation et fiabilisation de la régulation de température ;
  • arrêt de centrales d’air des secteurs non utilisés ;
  • optimisation des productions d’énergies.

Ce projet, appelé Eole, concrétise une nouvelle étape qui consiste à récupérer la chaleur sur les rejets d’air du bâtiment de fabrication, de manière à réduire la consommation de gaz du site.

L’énergie est un enjeu économique : son coût a doublé en 5 ans pour se porter au niveau des coûts globaux de maintenance.

L’énergie est également un enjeu incontournable du développement durable : les rejets de CO2 ne pourront baisser qu’au travers d’investissements ciblés s’intégrant dans une stratégie industrielle.

Économies d'énergie grâce à la régulation de débit d'une table à dosseret aspirant

Dans un centre de formation professionnel pour la maintenance des métiers de l’aéronautique où l’utilisation d’une table à dosseret aspirant est très discontinue, l’objectif est d’assurer la protection systématique des stagiaires opérateurs tout en réduisant la consommation d’énergie. La table est utilisée pour de la préparation de peinture avant pulvérisation dans une cabine. Ceux sont donc des solvants qui sont aspirés. Le centre intègre de nouveaux locaux. Cette étude a été réalisée par la société STIVENT INDUSTRIE.